Taoufik Makhloufi espère que la jeunesse algérienne s’inspire de son abnégation et parcours pour réussir dans leur vie. « Je veux donner une bonne image à la jeunesse algérienne, comme quoi on peut réussir  mais en travaillant très dur. Ce n’est pas facile d’être parmi les meilleurs au monde », a confié l’athlète algérien dans une interview accordée, mardi soir, à la radio Chaîne III. 

En dépit de la fatigue et des risques du surmenage, l’athlète algérien se dit prêt pour l’épreuve du 1500 m, sa spécialité préférée, celle sur laquelle il avait décroché la médaille d’or aux Jeux Olympiques de Londres 2012. « Il me reste deux jours pour bien récupérer, j’espère être prêt pour la demi-finale. Ce sera une autre paire de manches », a-t-il affirmé.

Au lendemain de sa médaille d’argent obtenue sur 800 m des Jeux Olympiques 2016, Makhloufi a révélé également qu’il avait dormi « à peine deux heures » ! « Je suis arrivé au village olympique à deux heures du matin. J’ai essayé de me requinquer avec la séance de massage et de récupération en vue de la série du 1500 m, c’était vraiment très court et surtout difficile à gérer », a-t-il déclaré à l’issue de la deuxième série des qualifications du 1500 m disputée mardi.

Taoufik Makhloufi n’a pas caché sa fierté après avoir obtenu la médaille d’argent. « Je suis très honoré d’offrir à l’Algérie une nouvelle médaille olympique après celle de Londres. C’est toujours une fierté et beaucoup d’émotion de voir le drapeau algérien flotter dans un grand rendez-vous sportif comme les jeux olympiques. J’ai hâte de recevoir ma médaille. Je veux donner une bonne image à la jeunesse algérienne comme quoi on peut réussir  mais en travaillant très dur. Ce n’est pas facile d’être parmi les meilleurs au monde », a-t-il fait savoir en dernier lieu.