Sellal a confirmé les bruits de couloirs : la prochaine Loi de Finances 2017 comportera de nouvelles augmentations de taxes et d’impôts. Ceci dit, le Premier ministre promet qu’elles seront « légères » et « minimes ». 

Sellal tente ainsi de rassurer les Algériens qui s’attendent à une année 2017 très difficile avec la crise financière qui vide petit à petit les caisses de l’Etat. La loi de Finances 2017 introduira « une hausse des impôts, celle-ci serait minime et n’affecterait pas le pouvoir d’achat des citoyens », a expliqué Sellal. Ce dernier a tenu à affirmer que « l’Etat continuera à construire des logements, des écoles et des hôpitaux ». Cependant, le Premier ministre a  appelé à « changer les mentalités pour relancer l’économie nationale ». C’est dire enfin que les Algériens devront affronter une véritable austérité en 2017.