Un livre parascolaire de géographie algérien contient une dangereuse affirmation dont on ignore entièrement les fondements scientifiques. Selon ce manuel, le « groupe ethnique » dominant en Algérie sont les « Arabes » qui composeraient, d’après le même livre scolaire, 80 % de la population algérienne. Le reste de la population serait, selon termes employés par ce même manuel parascolaire, « un mélange » entre kabyles, chaouis, mozabites et touaregs. 

ethnie-arabe

Ces statistiques ethniques ont choqué de nombreux algériens. Les affirmations de ce manuel scolaire font preuve d’un simplisme et réductionnisme qui risquent de susciter des interprétations dangereuses. Quelles sont les références scientifiques qui permettent aux rédacteurs de ce manuel scolaire de formuler une telle affirmation ? A en croire ce manuel scolaire, les berbères ne seraient donc qu’une infime minorité en Algérie alors que la culture berbère cimente la société algérienne depuis des siècles. Plusieurs parents d’élèves ont exprimé leur indignation face à ce qu’ils considèrent comme un « dérapage » qui pourrait donner lieu à un « racisme institutionnalisé » puisqu’on tente d’inculquer à nos enfants que certaines ethnies sont plus importantes, voire légitimes, que d’autres. Pour rappel, en Algérie, les statistiques démographiques ne classent pas les citoyens selon des critères « ethniques ou raciaux ».