La grosse bourde d’un éditeur scolaire algérien a suscité une vague d’indignation nationale sur les réseaux sociaux en Algérie. La Maison d’édition « Dar El Houda » a édité un livre intitulé « Atlas d’Algérie et du Monde ». 

Et dans cet ouvrage parascolaire, dont le contenu est censé être minutieusement contrôlé par les services du ministère de l’Education, il est maladroitement, et dangereusement, affirmé que l’Algérie est « composée » « ethniquement » de 80% d’arabes et le reste des Algériens serait un simple « mélange » composé de chaouis, kabyles, touaregs… En somme, une déformation de l’Histoire qui donne lieu à une fatale manipulation des esprits de nos enfants. Ce livre se vend le plus normalement du monde dans nos librairies et beaucoup de nos enfants risquent de tomber dans le piège de ce dérapage raciste. C’est un nouveau coup qui est porté à l’éducation nationale. Jusqu’à l’heure actuelle, le département de Nouria Benghabrit n’a pas encore réagi face à cette énième polémique qui secoue les bancs de notre école.