Le gouvernement Sellal multiplie les mesures et initiatives allant dans le sens de l’austérité. Après s’être penché sur les importations, il est question aujourd’hui de remettre en cause certaines incitations qu’accorde l’Etat au secteur économique.

A cet effet, une liste de 200 activités qui seront exclues des «avantages et incitations» contenues dans le nouveau code des investissement est en cours de préparation. «Le nouveau code a révisé et réorganisé l’architecture des avantages et des incitations accordés aux investisseurs de façon à orienter l’encouragement et la dépense fiscale vers les investissements les plus utiles économiquement suivant la politique économique du pays», a expliqué Amar Agadir, le directeur général de la promotion de l’investissement au ministère de l’Industrie et des Mines, au forum «El  Moudjahid».

Les autorités n’ont pas encore rendu publique la liste des activités concernées. Néanmoins, un responsable de ce département ministériel a cité comme exemple les stations d’essence, le transport  par taxi, deux activités qui, jusque-là, bénéficiaient de nombreux avantages. «Les avantages prévus par le code de l’investissement et les  autres textes réglementaires seront orientés vers les secteurs et les activités rentables économiquement et qui peuvent contribuer à la diversification de l’économie nationale comme l’industrie, l’agriculture et le tourisme», a encore ajouté Amar Agadir.

Elyas Nour

Notez cet article