Alors que le discours officiel tente de présenter l’Algérie comme un havre de paix et de prospérité, des milliers d’Algériens tentent d’obtenir la nationalité de pays où il fait bon vivre.

Ainsi, le journal Liberté révèle que plus 17300 Algériens ont obtenu la nationalité française en 2015. Le chiffre est en baisse par rapport au pic de l’année 2004 où 40 000 de nos compatriotes s’étaient naturalisés français. Mais la réalité est que les Algériens recherchent toujours à se mettre sous d’autres drapeaux pour sans doute assurer leur avenir et ceux de leurs enfants.

Sur 10 ans, ce sont plus de 200 000 Algériens qui ont réussi à obtenir la nationalité française. Il est difficile de savoir combien d’Algériens attendent leur naturalisation, mais tout indique que la tendance se poursuivra. Surtout que pour exercer certains métiers, notamment dans la Fonction publique, la nationalité française est exigée.

A ces néo-Français, il faut ajouter d’autres centaines d’Algériens qui deviennent Canadiens ou Américains.

Essaïd Wakli

Notez cet article