La France a besoin des imams algériens pour que les musulmans français puissent « pratiquer leur religion dans des conditions dignes », a reconnu jeudi dernier le responsable du bureau central des cultes au ministère de l’Intérieur français, Arnaud Schaumasse. Ce dernier a expliqué que les autorités françaises comptent beaucoup sur l’aide précieuse des imams algériens pour répondre aux besoins de la population française. 

Les imams algériens seront aussi à l’avant-garde de la lutte contre les idées extrémistes qui menacent les jeunes musulmans en France.  « Le gouvernement français agit avec la plus grande fermeté contre tous les actes et tous les propos anti-musulmans, et il n’y a aucune banalisation faite aux propos anti-musulmans », a assuré le même responsable en marge d’une journée de formation au profit des imams et mourchidate choisis pour représenter l’Algérie en France.

« Il y a un travail qui se fait avec les associations et une délégation interministérielle dans ce sens », a-t-il précisé, en réponse à une question concernant un restaurateur français qui a chassé deux femmes voilées de son établissement situé à Tremblay-en-France, en utilisant des propos racistes. Arnaud Schaumasse a souligné enfin que les Français de confession musulmane ont « les mêmes droits » que les citoyens français en termes notamment d’expression et de circulation.

« Il y a un travail qui se fait avec les associations et une délégation interministérielle dans ce sens », a-t-il précisé, en réponse à une question concernant un restaurateur français qui a chassé deux femmes voilées de son établissement situé à Tremblay-en-France, en utilisant des propos racistes. Arnaud Schaumasse a souligné enfin que les Français de confession musulmane ont « les mêmes droits » que les citoyens français en termes notamment d’expression et de circulation.