iMadrassa.com continue de révolutionner le soutien scolaire

0
771

La rentrée 2016 est l’occasion de se poser toujours les mêmes questions. Comment faire pour que mes enfants réussissent à l’école. La rédaction a fait un tour d’horizon sur les solutions de soutien scolaire.

Il y a évidement les cours de soutien traditionnel qui sont synonymes de fatigue, d’embouteillage et de stress pour les parents et les enfants. En parallèle, grâce à la démocratisation des smartphones et des tablettes ainsi que la 3G et bientôt la 4G, de nombreux élèves révisent sur le web et en particuliers iMadrassa.com. Ce site est le seul à ce jour à proposer les matières essentiels (maths, physique, sciences, français, anglais et arabe) de la 1AM à la 3AS toutes filières confondues conforme au programme de l’éducation nationale.

La rédaction d’Algérie-focus s’est entretenu avec le co-fondateur d’iMadrassa, Kamel Haddar, un ancien consultant en stratégie qui a investi dans l’éducation qu’il considère “comme la top priorité du pays, le reste n’est que conséquence”, affirme-t-il.

Après le lancement du site en février 2016, iMadrassa compte plus de 60 000 inscrits et 40 000 téléchargements de son application. Il est à souligner que tous les cours sont gratuits en cliquant ici.

Après de nombreuses étude de données et des focus groupes avec les parents et les élèves, Kamel Haddar a lancé le premier site de cours particuliers en visioconférence : SOSousted.com. C’est une révolution, les parents n’ont plus besoin de se déplacer pour déposer leur enfants aux cours de soutien. De plus, ce dispositif est bien plus efficace, l’élève a un suivi personnalisé et les parents ne paient que les minutes passées avec le professeur que soit 5, 10 ou 20 minutes, la facturation se fait à la minute. L’autre innovation et pour la première fois de l’éducation en Algérie, à la fin du cours, le parent ou l’élève note la prestation du professeur afin d’assurer un niveau de prestation excellent” nous assure Kamel Haddar.

Haddar a lancé une initiative solidaire, iMadrassa Tadamoun, pour mettre en place des écoles de soutien numérique pour les plus démunis dans les zones enclavées notamment dans le Sahara d’après sa déclaration sur la chaîne de radio JIL FM.

Propos recueillis par Selma Achour