Activité spatiale/ L’Algérie lance trois nouveaux satellites depuis l’Inde

0
985

L’Algérie, via l’Agence spatiale algérienne (ASAL), vient de se doter de trois nouveaux satellites. «Aujourd’hui, le 26 septembre 2016 à 04 h 43’ heure algérienne [9 h 13’ heure indienne] a eu lieu le lancement avec succès de trois satellites Algériens Alsat-1B, Alsat-2B et Alsat 1N, par le lanceur Indien PSLV C-35 et ce, depuis le site de Sriharikota du Centre Spatial de Satish Dhawan, situé dans la région du Chennaï au Sud-Est de l’Inde», a indiqué l’Agence dans un communiqué publié sur son site Internet.

Concernant le rôle dévolu aux trois satellites, ALSAT indique que «Alsat-1B est le deuxième satellite Algérien d’observation de la terre à moyenne résolution, lancé par l’Algérie après Alsat-1» et qu’il «fera partie de la constellation internationale DMC (Disaster Monitoring Constellation), composée de satellites appartenant à la Grande Bretagne, à l’Espagne, au Nigéria et à l’Algérie, ayant une excellente fréquence de prise de vue et participant ainsi à la gestion des catastrophes dans le cadre de la Charte internationale espace et catastrophes majeures».

Alsat- 2B est par contre «le deuxième satellite d’observation de la terre à haute résolution». Alsat-1N est un par ailleurs un «nanosatellite à mission scientifique et de démonstration  technologique développé dans le cadre de la mise en oeuvre de l’accord de coopération avec l’agence spatiale du Royaume uni (UKSA), par une équipe de chercheurs algéro-britanniques».

Rappelons que l’Algérie dispose déjà de deux satellites: AlSAT-1 lancé le 28 novembre 2002, à partir de la base de lancement Russe de Plesetsk, et Alsat-2A, un satellite d’observation de la terre, lancé le 12 juillet 2010, depuis le site indien de Sriharikota. Tous ces satellites ont dédiés à la recherche.

Elyas Nour