Les côtes algériennes sont sales. Les chiffres rendus publics, hier, par l’Agence urbaine pour la protection  et la promotion du littoral algérois (APPL) le démontre.

Selon cette dernière, ses différents services «ont collecté plus de 9000 tonnes de déchets au niveau du littoral de la wilaya d’Alger durant la période allant de janvier au 15 septembre courant», indique Youcef Saadi, le directeur général de l’APPL. «L’opération pourrait atteindre à la fin de l’année plus de 10.000 tonnes de déchets», a-t-il encore déclaré.

Advertisement

Sur les 9000 tonnes, 4000 ont été collectées entre le 1er juin et le 15 septembre seulement, soit durant la saison estivale. L’année dernière, durant la même période, le volume de déchets collectés était de 3000 tonnes. Ce qui signifie que les campagnes de sensibilisation, menées par les pouvoirs publics et le monde associatif, pour inciter les gens, estivants ou pas, à ne pas jeter leurs ordures à la mer n’ont pas vraiment été efficaces.

Les responsables de l’APPL signalent que ces déchets sont multiples. En plus du plastique, il y a plusieurs dizaines de tonnes de bois, preuve que même les industriels jettent leurs déchets à la mer.

Elyas Nour