Les 70 passagers du vol AH 6071 qui relie Laghouat au sud du pays à la capitale Alger ont vécu une étrange mésaventure au deuxième jour de l’aïd. Alors que leur vol était prévu à 11 h 20, l’avion, un ATR, est resté bloqué sur le tarmac de l’aéroport pour les… beaux yeux d’un haut responsable qui n’était pas  arrivé à l’heure. 

L’appareil et les passagers sont restés bloqués pendant pas moins de deux heures, a-t-on appris de plusieurs témoins. L’embarquement n’a commencé que lorsque ce haut responsable s’est pointé devant la chef d’escale. Face aux protestations des passagers, ce dirigeant de la compagnie battant pavillon national a rétorqué que les prestations d’Air Algérie étaient nettement « meilleures que celle de British Airways ». Ébahis et choqués par une telle condescendance, les passagers ont essayé de raisonner le cadre d’Air Algérie. En vain. Au final, les passagers ont pris leur mal en patience jusqu’à leur arrivée à Alger après avoir subi tout ce retard pour faire plaisir à un seul haut responsable.