Les unités de l’Armée nationale populaire (ANP) opérant dans le Sud du pays multiplient les opérations de ratissage afin de mettre la main sur les armes qui ont été introduites clandestinement au pays notamment depuis la Libye.

Aujourd’hui lundi, un détachement relevant de la 6e Région militaire a découvert un impressionnant lot d’armement près des frontières. D’après un communiqué du Ministère de la défense nationale, nos militaires ont pu saisir «3 mitrailleuses lourdes de type Dictariov, une mitrailleuse de type PKT, deux fusils mitrailleurs de type RPK,  4 pistolets mitrailleurs de type Kalachnikov, 14 fusils semi-automatiques de type Simonov, un fusil mitrailleur de type M16 et 7 fusils à répétition  et d’un pistolet automatique de type Makarov».

Par ailleurs, il y avait aussi «12 grenades, 10 roquettes pour RPG7, 10 obus pour mortier 82 mm, 13 fusées d’obus pour mortiers, 9 charges propulsives et 2 mèches, de 7 chargeurs pour munitions de différents types, ainsi que 7.002 balles de différents calibres». D’autres opérations de moindres envergures ont eu lieu ces derniers jours. Il ne se passe pas pratiquement un jour sans que l’armée ne découvre des caches d’arme près de nos frontières. Dimanche, 3 pistolets mitrailleurs de type Kalachnikov, un fusil à lunette, un fusil de chasse, un pistolet automatique, dix chargeurs de munitions et 482 balles de différents calibres ont été saisis à Debdeb, dans la wilaya d’Illizi. C’est dire que le danger est permanent au niveau de nos frontières avec la Libye ravagée par la guerre.

Elyas Nour