L’ancien député français et candidat à la primaire de la gauche à l’élection présidentielle de 2017, Arnaud Montebourg ne rate aucune occasion pour rappeler ses origines algériennes.

Il indique, dans une déclaration, que son grand-père paternel avait aidé le FLN et l’ALN lors de la guerre d’indépendance. Il rappelle, lors d’une déclaration à la chaîne de télévision BRTV que son grand-père «était dans l’armée française dans les années 30, ensuite, il était devenu paysan et, au moment de la guerre d’indépendance, il a prêté main forte à l’ALN et au FLN». «Ma mère est franco-algérienne, j’ai hérité de cette histoire et j’en suis très fier», a-t-il dit fièrement tout en avouant qu’il est autant algérien que français.

S’il affiche fièrement ses origines algériennes, ce n’est pas pour « en faire un argument ». «Il ne s’agit pas d’en faire un argument, il ne s’agit pas non plus de ne pas en concevoir la juste fierté». «Cela fait, d’ailleurs, partie de l’histoire de la décolonisation», ajoutera-t-il.

https://www.youtube.com/watch?v=tFHpMqsJyCs

Cette filiation pousse le célèbre avocat à plaider pour une relation exceptionnelle entre les deux pays. Alger et Paris «doivent s’engager sur le chemin d’une alliance puissante et durable», dit-il. «Ce sont les deux plus grands pays des deux rives et leur histoire commune leur permet d’imaginer un avenir commun très fort», a encore rappelé Montebourg. Il ajoutera qu’il conçoit ce lien «comme une relation puissante, pas seulement affective, mais aussi très politique».

Ce n’est pas la première fois que l’homme, arrivé à la troisième place lors des primaires de son parti pour les présidentielles de 2012, évoque ses origines algériennes. La semaine passée, il a indiqué que son grand-père maternel était un « berbère » d’Algérie. Il se sent donc Algérien.

Essaïd Wakli