Une rumeur insistante indiquait qu’un avion de ligne de la compagnie Air Algérie aurait violé l’espace aérien israélien le 1er octobre dernier. Face à la polémique enclenchée par cette rumeur, les autorités ont réagi.

Tout a commencé lorsque des publications ont paru sur des sites internet israéliens rapportant la violation de l’espace aérien israélien par un avion de ligne de la compagnie nationale Air Algérie. En quelques heures, les réseaux sociaux s’enflamment. Le ministère des Transports Boudjema Talai et le PDG d’Air-Algérie Mohamed Abdou Bouderbala ont  répondu à ces spéculations en démentant une « rumeur infondée », soulignent de nombreuses sources concordantes.  Le ministre des Transports a tenu à assurer que l’avion d’Air Algérie assurant la déserte entre l’Algérie et la Jordanie, sous  le code AH4064 a atterri à Alger sans qu’aucun problème n’ait été signalé.

Massi. M 

Notez cet article