L’Algérie bénéficiera, selon le journal El Bilad, d’un prêt de la Banque africaine de développement (BAD) d’un montant total de 900 millions d’Euros. Cet emprunt, affirme la même source, est destiné à la relance de l’économie nationale.

Le quotidien El-Bilad a rapporté hier mardi que l’Algérie va recevoir un prêt d’un montant total de 900 millions de dollars de la part de la Banque africaine de développement (BAD). Après deux semaines de négociation, les deux parties ont convenu que ce prêt sera attribuée à l’Algérie dans le cadre des crédits alloués à l’investissement et non sous forme de crédit conventionnel d’Etat.

Ceci a été rendu possible par les mesures introduites par la loi de finances 2017 ouvrant la possibilité aux institutions financières et aux grandes entreprises du pays de s’endetter auprès des institutions internationales pour pouvoir relancer l’activité économique profondément impactée par le recul des recettes pétrolières .

Malgré les assurances du gouvernement, qui a réitéré à plusieurs reprises sa capacité à gérer la crise économique actuelle sans recourir à l’endettement extérieur, le pays tend encore une fois sa main aux institutions monétaires en espérant mener, à l’aide de ce crédit, la barque à bon port.

A noter qu’aucun détail concernant cette transaction, que ce soit le mode et la durée du règlement ou encore les intérêts, n’a filtré.

 Massi M.