Fonction publique/ La grève de lundi maintenue

0
337

Les appels du pied de Nouria Benghebrit ne donnent rien. Les syndicats de l’Education décident de maintenir leur mot d’ordre de grève prévue lundi pour dénoncer la nouvelle loi sur les retraites.

Dans un communiqué rendu public samedi, 6 syndicats de l’Education refusent de rencontrer la ministre de l’Education. Ils estiment qu’ils ne répondront qu’un à « un dialogue sérieux avec les tenants de la décision », autrement dit les services du premier ministre. Le document, paraphé par le SNAPEST, l’UNPEF, le Satef, le SNAPEST, le SNAPEP et le CELA, ajoute que les revendications de ces fonctionnaires restent les mêmes : suppression de la nouvelle loi sur les retraites qui supprime la retraite anticipée, la participation des syndicats autonomes lors de l’élaboration d’une nouvelle loi et « l’amélioration du pouvoir d’achat » des fonctionnaires.

La grève aura lieu avec l’appui d’autres syndicats relevant d’autres secteurs de la fonction publique. Un premier débrayage aura lieu les 17 et 18 octobre et une seconde grève aura lieu les 24 et 25 octobre. Les syndicats sont unanimes à dénoncer l’avant-projet de loi portant régime des retraites. La loi propose notamment la suppression du départ à la retraite sans limite d’âge. Et l’âge de départ à la retraite est fixé à 60 ans. L’administration publique sera donc paralysée dès lundi prochain.

Essaïd Wakli