Un deuxième match amical contre l’Algérie, en Algérie et dans les plus brefs délais, tel est le souhait de Noël Le Graët, président de la Fédération française de football (FFF).

Intervenant pour la deuxième fois en dix jours, le président de la FFF a une nouvelle fois lancé un appel en direction des responsables algériens en vue d’organiser une rencontre entre les Bleus et les Verts dans les plus brefs  délais. Les propos rapportés par le quotidien sportif français l’Équipe font état d’un vœu commun aux présidents des deux fédération, Noël Le Graët et Mouhamed Raouraoua, qui peine à se réaliser à cause de rapports politiques compliqués. «Les deux présidents de fédération le désirent» explique-­t-il, soulignant qu’un accord préalable de «l’État algérien» est nécessaire.

C’est également avec un certain désarroi que le responsable sportif français a expliqué que « c’est invraisemblable qu’on ne puisse pas organiser des matches contre l’Algérie de façon régulière, connaissant nos liens historiques», ajoutant que «c’est le seul pays au monde avec qui on ne peut pas faire ça».

Expliquant l’incursion de la chose politique dans le domaine du sport entre les deux États, M. Le Graët a rappelé que son pays  a enregistré plusieurs rencontres notamment conte «le Maroc ou la Tunisie et ça fait longtemps qu’il le fait également avec l’Allemagne avec beaucoup de plaisir».

Rappelons que la seule rencontre qui a opposé les Bleus aux Verts a eu lieu le 6 octobre 2001 au stade de France. Un match qui a d’ailleurs été interrompu à la 76ème minute, suite à un envahissement de terrain.

Massi M.