Le success story d’Issad Rebrab se poursuit à l’étranger. L’homme d’affaires algérien, mal-aimé et rejeté par les autorités de son pays, réalise des investissements considérables dans plusieurs pays et construit petit à petit un véritable empire internationale. Cette fois-ci, c’est au Sri Lanka que l’homme d’affaires algérien va construire une raffinerie de sucre. 

Le projet va lui coûter un investissement de 215 millions de dollars, rapporte le quotidien sri-lankais Daily News.  « J’ai déjà trouvé un partenaire local et il a repéré un terrain de 40 hectares pour le projet », a expliqué l’homme d’affaires algérien au média sri-lannkais.  « Notre objectif est de produire 1,2 million de tonnes par an et nous allons certainement acheter plus de 50% de notre canne à sucre chez les fermiers car nous devons les soutenir également », a promis Rebrab selon lequel cette future raffinerie produira « de l’énergie à partir des déchets de canne à sucre et l’énergie superflue sera alimentée au réseau national ». Cet ambitieux projet de l’homme d’affaires algérien s’ajoute à plusieurs autres projets que le patron de Cevital est en train de réaliser en Italie, en France et même au Brésil.