Après une accalmie de quelque mois, les enseignants contractuels semblent saisir  l’opportunité de la vague de protestation qui secoue actuellement le secteur public pour revenir à la charge en maintenant leurs revendications d’intégration sans conditions.  Un rassemblement sera organisé à cet effet, demain, à Bouira.  

Les membres du comité national des enseignants contractuels se sont réunis, hier dimanche, en session extraordinaire à Alger. «L’intégration systématique et sans condition de tous les enseignants contractuels » demeure toujours au cœur de leur dynamique d’action.

Fidèles à leur conception de la protestation qui consiste à occuper le terrain en organisant des actions à caractère national, le syndicat des enseignants contractuels a décidé de tenir un sit-in, demain 18 octobre, devant la Direction de l’éducation de la wilaya de Bouira.

«Après la réussite de nos précédentes actions de protestation à Alger, Oran et Constantine, nous avons décidé d’une nouvelle action d’ordre national à Bouira pour la journée du 18 octobre prochain», peut-on lire dans le communiqué sanctionnant la réunion d’hier.

Le même communiqué réclame un renouvellement des contrats des enseignants contractuels à l’échelle nationale, l’ouverture d’un concours interne pour le recrutement des contractuels ainsi que le règlement de la situation financière de cette catégorie.

Massi M.