Les autorités algériennes sont-elles sérieuses lorsqu’elles délivrent des autorisations de construction à certains chantiers gérés de manière très peu respectueuse des normes de l’urbanisme ? C’est la question qui revient sur toutes les lèvres après l’effondrement spectaculaire d’un imposant bâtiment à El-Achour. 

Un effondrement qui révèle, selon de nombreux connaisseurs du secteur de l’Habitat, de nombreuses défaillances témoignant de la gestion très inquiétant des travaux de construction. De prime abord, le sol sur lequel a été érigé cette bâtisse ne semble guère avoir été approprié. Le bâtiment s’est écroulé tel quel sans se décomposer en pièces. Pourquoi Le CTC CENTRE, organisme de contrôle technique de la construction, n’a pas vérifié la conformité de ce chantier ? Et pourtant, la mission de contrôle technique qui est confiée au contrôleur du CTC Centre par le maître d’ouvrage devait permettre d’assurer au mieux la prévention des aléas techniques susceptibles d’être rencontrés. Dans ce cas précis, nous sommes face à une terrible défaillance qui a failli provoquer une tragédie si ce bâtiment avait abrité des habitants innocents.

Il est à souligner que jusqu’à maintenant les services de la Protection Civile poursuivent leurs recherches pour retrouver d’éventuelles victimes sous les décombres. Dans cette vidéo, un haut responsable de la Protection Civile revient sur les circonstances dans lesquelles s’est produit cet effondrement spectaculaire :

https://www.youtube.com/watch?v=Xym2aH_tHLA