Les langues se délient au parlement. Le député de Chelghoum Laïd, Habib Zeghad, réputé pour son franc-parler, a réclamé au ministre des Transports, Boudjema Talai, une enquête sur le fléau de la corruption qui mine certains services de la gendarmerie Nationale. 

M. Zeghad affirme avoir collecté plusieurs témoignages accablants démontrant que des gendarmes réclament des pots-de-vin de 10 mille DA pour restituer à des citoyens leurs permis de conduire retirés lors d’une infraction au code de la route.

Habib Zeghad a fourni au ministre des faits concrets pour l’interpeller sur l’ampleur de la corruption au sein de la gendarmerie algérienne. « Des gendarmes assument haut et fort cette pratique prétextent que tous leurs collègues réclament des bakchichs », a dénoncé le député en pleine séance plénière de l’APN.

Le ministre ne s’est pas engagé à prendre en considération ces informations pour diligenter une enquête.