Le déficit commercial de l’Algérie ne cesse de se creuser. Ainsi, sur les dix premiers mois de 2016, il a atteint 15,8  milliards de dollars (mds usd) contre un  déficit de 13,76 mds usd à la même période de 2015, rapporte l’APS qui cite les douanes.

Le déficit s’est ainsi creusé de 2,03 mds usd, en hausse de 14,75%  entre les deux périodes, selon les données du Centre national  de l’informatique et des statistiques des Douanes (Cnis).

Dans le détail, les exportations ont reculé à 22,74 mds usd entre janvier et fin octobre  2016, contre 29,7 mds usd sur la même période de 2015, soit un recul de près de 7 mds usd (-23,44%). Pour les importations, elles, se sont également réduites, mais à un moindre  rythme par rapport à celui des exportations, en s’établissant à 38,54 mds usd contre 43,46 mds usd durant la même période de l’année écoulée, soit une baisse  de près de 4,93 mds usd (-11,34%).

Plus grave, les exportations hors hydrocarbures, qui doivent en principe combler le déficit, ont reculé de 12%. Elles étaient à 1,4 milliards de dollars. Ces exportations sont constituées, en gros, des dérivés du pétrole.

Essaïd Wakli