Fonction publique/ Des augmentations de salaires pour 500 000 employés

0
1546

Des centaines de milliers de fonctionnaires vont voir leur situation s’améliorer au courant de l’année en cours. La Fonction publique vient en effet de rendre publique une nouvelle classification de près de 500 000 employés relevant des Corps commun. Se pose en filigrane la question du financement de ces augmentations dans un contexte de crise aiguë.

Il s’agit des fonctionnaires détenteurs des DEA (Directeur d’études appliquées) et de TS (techniciens supérieurs). Ils vont pouvoir disposer d’un grade plus élevé. Jusque-là, ils sont payés au même titre que les fonctionnaires ayant un niveau de terminale.

Ces salariés travaillent dans différentes administrations, les services des archives, les bibliothèques et les services informatiques notamment. Ayant effectué des études de Bac +3, leurs diplômes n’étaient pas reconnus jusque-là. Ils n’avaient pas le droit d’avoir le même statut que les détenteurs de licences ou d’ingéniorat.

La situation a poussé cette catégorie de fonctionnaires à organiser régulièrement des grèves et des mouvements de protestations. Leurs revendications n’avaient pas trouvé écho auprès des autorités publiques jusque-là. Maintenant que les pouvoirs publics ont accédé aux doléances de ces fonctionnaires, il reste à savoir si le gouvernement est en mesure de faire face aux incidences financières d’une telle décision. Car, en plus des augmentations de salaires que cela engendrera, il faudra également débourser des sommes astronomiques pour payer, le cas échéants, les rappels que ces fonctionnaires auraient dû toucher bien avant. Et la crise financière ne permet pas un tel luxe. A moins que cela ne soit une énième opération électoraliste.

Essaïd Wakli