Le groupe GLOBTAINER et son dirigeant, NAIT HASSANE, en partenariat avec la CGPME « île de France », ses représentants en Algérie à l’initiative de la mission économique portant « rencontres CGPME – Entreprises Algériennes », Monsieur JEAN PIERRE DEUTSCH et HAMID BAKLI,  ont organisé une journée de rencontres d’affaires BtoB entre les opérateurs économiques Algériens et leurs homologues Français.

Cet événement a eu lieu le Jeudi 24 Novembre 2016 de 09h30 à 18h00 à l’ESAA. On notera que tous les membres de La Confédération Générale des PME françaises présentes lors de cette mission découvraient le marché algérien. Ces entreprises, au nombre de huit, ont rencontré plus de 60 entreprises algériennes.

Leurs activités étaient représentatives de filières extrêmement variées telles que : la Pétrochimie, la sous-traitance automobile, la sidérurgie, le BTPH et ses services connexes (matériels de transport et manutention, engins lourds miniers, adjuvants etc.), les solutions groupées de transports spécialisés vers l’Afrique subsaharienne, la gestion des risques et la formation. Toutes ces PME françaises sont conscientes de la nécessité de l’ouverture commerciale vers l’Afrique subsaharienne, l’Algérie représentant, pour elles, la plateforme idéale et incontournable dans le cadre de la gestion et régulation des marchés vers le sous-continent. L’avocat d’affaires Maître Nasser Lezzar et la spécialiste en fiscalité internationale l’expert comptable Wassila Mouzai (tous deux représentants de l’Algérie à la Cour Internationale d’Arbitrage) ont marqué cette rencontre en intervenant sur les questions liées au cadre réglementaire de l’investissement et du partenariat en Algérie, à celui relatif aux mesures d’incitations à l’investissement étranger proposées par l’Etat algérien et enfin à la lancinante question du rapatriement de dividendes.

Les entreprises françaises présentes ont, à l’issue de cette mission, confirmé leur volonté de partenariat et la nécessité d’intégrer dans leurs objectifs une collaboration à long terme avec les entreprises algériennes. Un premier bilan de cette journée : deux contrats de partenariat engagés et près de 25 projets de collaboration, la plupart impliquant un transfert de know-how, en prévision.

Fait rare pour être ici souligné, ces rencontres ont également présidé à la signature de 2 protocoles d’accord visant à la formation de professionnels algériens avec le Centre PIGIER Algérie et des discussions sont actuellement en cours en vue de la prise en charge de certains étudiants de l’ESAA pour leur stage de fin d’étude. En ce qui concerne les entreprises algériennes, elles ont répondu « présent » au-delà de toutes les espérances. Elles ont ainsi validé la base solide d’un rapprochement et d’une collaboration professionnelle durables.

Les retours d’information confirment que les discussions entre PME/PMI ont atteint leur objectif : avancer vers des projets communs et bâtir une collaboration Algéro-Française dont le partenariat est l’objectif pour l’avenir. Cette première mission économique ne sera la seule du genre. En effet, étant donné le succès inattendu ce celle-ci, les organisateurs on décidé de programmer des rencontres similaires dans un avenir très proche.