Le « médicament » fantaisiste du docteur Zabibat continue de soulever la controverse. Lors d’un séminaire organisé dans la wilaya de Relizane par la Fédération nationale des associations de diabétiques (FNAD), il a été convenu que ce produit ne représente nullement les caractéristiques d’un médicament actif.   

C’est une véritable guerre contre les préjugés qu’est en train de mener actuellement la FNAD. L’organisation tente tant bien que mal d’expliquer que la molécule développée par le Dr Zaibat n’est pas un médicament, mais un simple complément alimentaire. M. Noureddine Boucetta, président de cette organisation, a souligné que le Dr Zaïbat lui-même s’est rétracté lors d’une sortie médiatique pour parler de complément alimentaire et non de médicament.

La démarche de cette organisation semble être motivée par une volonté de démystifier l’aspect salvateur de cette découverte dont les effets curatifs sont attendus par plusieurs millions de patients, la tâche est ardue, disent-ils, car l’amalgame est bien entretenu.

Rappelons que l’annonce en grande pompe de la découverte d’un médicament miracle contre le diabète par le Dr Zaïbat, « scientifique » totalement inconnu dans les cercles spécialisés, a provoqué de vifs débats sur la scène médiatique nationale. Après avoir fait face à de sérieuses critiques de la part de la communauté scientifique et une pression médiatique insoutenable, l’auteur de cette découverte s’est rétracté en déclarant qu’il n’a jamais parlé de guérison ni de médicament, mais de complément alimentaire.

Massi M.