La circulation sur la rocade Sud, reliant l’est à l’ouest de la capitale, risque d’être totalement interdite. L’affaissement qui s’est produit, hier vendred, au niveau du double virage, connu sous la dénomination de « S », au niveau de Ben Aknoun, continue de « grignoter » le bitume. La menace d’une paralysie totale pane sur cet axe routier névralgique de la capitale.    

Les services opérationnels de la direction des travaux publics d’Alger peinent à trouver des solutions à l’affaissement spectaculaire qui s’est produit hier sur la rocade Sud. Selon les propos du directeur des travaux publics d’Alger, cet affaissement aurait été provoqué par la rupture d’une ancienne conduite d’eaux usées datant de l’époque coloniale.

Ce matin encore, l’autoroute continue de s’effondrer faisant planer le spectre d’un arrêt total de la circulation. Une telle éventualité provoquerait un chaos total dans la circulation routière dans la capitale. On commence d’ailleurs à évoquer la possibilité d’utiliser des voies subsidiaires.

La route nationale 41 reliant Zéralda à Alger en passant par Cheraga et la route reliant Zéralda à l’Est de la capitale en passant par Baba Hassan, Draria, Sebbala, Tixeraïne en jonction avec la RN 5 sont les alternatives les plus probables.

https://www.youtube.com/watch?v=R1TZ0sO4klg

Massi M.