Bonne nouvelle pour ceux et celles qui sont victimes des erreurs sur les actes d’état civil en Algérie. Ils ne seront plus jamais contraints de subir la pression de la lourde machine bureaucratique de l’administration algérienne. De nouvelles mesures viennent d’être adoptées pour faciliter la vie à ces concitoyens. Les voici :

Désormais, il suffit de recourir aux moyens électroniques pour soumettre des demandes de rectification des erreurs sur les actes d’état civil, les ordonnances et les jugements y afférents. Ensuite, il est possible d’annuler les actes d’état civil erronés auprès de n’importe quel tribunal à travers le territoire national. Pour ce faire, « la demande est soit adressée directement par le concerné soit par l’officier de l’état civil », a expliqué le ministère de la Justice à ce sujet Et dans un futur proche, une formation conjointe réunissant les procureurs de la République et les chargés de l’état civil relevant des services du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales et au niveau des centres consulaires, sera organisée pour réduire significativement les erreurs sur les actes d’état civil, un fléau qui cauchemarde les Algériens depuis des années.