Des agriculteurs véreux ont mis sur le marché, depuis le début du mois d’octobre, des oranges impropres à la consommation. Selon des agronomes, le processus de maturation de cette orange a été accéléré grâce à l’utilisation intensive d’engrais.   

Les agronomes expliquent que l’orange n’arrive à maturité qu’aux dernières semaines du mois de décembre. Toutefois, par l’usage intensifs d’engrais, les agriculteurs ont réussi à modifier l’apparence de cette orange qui doit être de couleur verte à cette période de l’année.

Hormis le goût excessivement amer, cette orange vendue prématurément constitue, selon ces mêmes agronomes, un risque sanitaire puisqu’elle a été cueillie avant que les engrais ne soient dilués, soit six semaines après leur administration.

Massi M.

Notez cet article