Mediterranean Float Glass (MFG) spa,  filiale du groupe CEVITAL, créée en 2007 et spécialisée dans la production etla transformation de verre plat, a inauguré officiellement, sur son complexe industriel de L’Arabaâ (Blida), sa deuxième ligne de production de Verre Float.

Advertisement

L’illustration d’une industrie algérienne d’excellence, exportatrice, compétitive et innovante

Cette 2ème chaîne de production a nécessité un investissement de 120 millions d’euros sur un budget total de 300 millions d’euros investis sur d’autres unités : première ligne/ ligne verre feuilleté/ unité detransformation/unité de verre à couche. Elle permettra à MFG de produire 800Tonnes/Jour supplémentaires, portant la totalité de la production à 1400T/J. Soit une prévision de croissance de la production de +133% et de son chiffre d’affaires de +60%, par rapport à l’année en cours. Son chiffre d’affaires prévisionnel d’ici fin 2016 est estimé à 45  millions d’euros, entre float et transformation.

Un projet ambitieux tourné vers l’export

Grâce à la technologie avancée « float », MFG devient le 1er producteur de verre plat de qualité premium en Afrique, un acteur algérien majeur du marché mondial. Les volumes dédiés à l’exportation représenteront 60% des ventes en 2017, soit environ 48 millions d’euros. MFG répond à la demande croissante de verre premium sur le marché mondial, tout en répondant aux besoins de son marché local, sa priorité.

Les exportations qui se faisaient principalement à destination de l’Europe du Sud (France, Espagne, Italie, Portugal), conquerront avec la 2ème ligne  de nouveaux marchés de pays développés et émergents, notamment les pays africains subsahariens mais aussi renforceront le positionnement de MFG dans le Grand Maghreb et la Turquie. MFG a ainsi positionné l’Algérie comme le plus grand fournisseur de verre clair et feuilleté en Tunisie et le 2ème plus grand en Espagne. Sa production diversifiée répond aux normes de qualité les plus exigeantes notamment avec les marquages de produits obtenus à savoir les certifications CEKAL/ ATG/ UNI/ CE),tout en proposant les produits à des  prix très compétitifs.

Une Algérie qui passe du stade importateur au stade exportateur

Depuis la création de MFG, les importations de verre plat de l’Algérie ont enregistré une réduction de 30 millions d’euros. MFG compte également diversifier sa gamme de produits, avec la production de verre pyrolytique, verre coloré dans la masse et verre destiné à l’industrie de l’électroménager. Les parts de marchés acquises sur ces nouveaux marchés, favoriseront une baisse supplémentaire des importations de 15 millions d’euros à partir de l’année 2017.

Une industrie algérienne créatrice d’emploi

Avec l'entrée en service de la seconde ligne et le lancement de nouveaux produits et afin de faire face à cette extension, MFG a encore créé de l’emploie étant donné qu’aujourd’hui elle compte plus de 1200 collaborateurs, autant d’emplois directs supplémentaires qui s’ajoutent aux emplois indirects qu’elle génère.

La première feuille de verre de la 2ème ligne  MFG qui a vu le jour le 25 avril 2016 sur ce site industriel de 30 hectares, a été réalisée en seulement 26 mois, période de test incluse. Elle a nécessité l’intervention de plus de 2000 personnes, entre partenaires nationaux et internationaux.

 

Une réussite 100% algérienne

MFG produit aujourd’hui un verre 100% Algérien. La filiale du conglomérat Cevital s’approvisionne entièrement sur le marché local. Le site est géré à 100% par des Algériens. Certifiée ISO 9001, ISO 14001 et OHSAS 18001, l’usine MFG est dotée d’installations de production de dernière génération, intégrant l’ensemble du process de fabrication du verre et assurant une totale maîtrise des technologies avancées dans ce domaine. MFG dispose d’une centrale électrique de 17 MW, qui lui assure une autonomie de 100% en matière d’électricité, 5 lignes d’hydrogène d’une capacité de 670m3/h et 6 lignes d’azote d’une capacité de 6600m3/h.

Avec l’inauguration de cette nouvelle ligne, MFG marque un tournant majeur pour l’Algérie, en illustrant sa  volonté et son engagement à accompagner la croissance et la dynamique économique du pays. Ce nouveau projet s’inscrit en parfaite adéquation avec la démarche et la politique de développement économique du gouvernement algérien visant à faire du secteur privé, le moteur d’une croissance économique durable et soutenue.