D’intenses d’échauffourées ont éclaté, hier, au stade de l’unité maghrébine de Béjaïa entre supporters du club hôte, le MOB, et ceux du MC Oran, à l’occasion du match de la 12e journée du championnat national. Le bilan provisoire de la protection civile fait état de 21 personnes blessées.

«Quatre supporters ont été soignées sur place, alors que 17 autres ont été transférées à l’hôpital», indique la protection civile dans un communiqué.

Des supporters du club oranais ont du descendre sur la pelouse pour se réfugier des jets des projectiles qui pleuvaient sur eux. Un «envahissement de terrain» qui a provoqué l’arrêt de la partie pendant près de 20 minutes avant que l’arbitre ne décide de la reprendre. Le MOB risque ainsi de se voir fortement sanctionné, lui qui est déjà dans une situation difficile.

Il faut dire que de tels incidents sont devenus légion dans le championnat national dit abusivement professionnel. Il y a deux semaines, à l’occasion du match joué à Tadjenant entre le DRBT et le MC Alger, un supporter local est descendu sur la pelouse et a violemment agressé l’arbitre. Si l’auteur de l’agression a été arrêté par la police, l’homme en noir, lui, avait pris la décision de reprendre le match, alors que la réglementation stipule que, dans pareils cas, il faut mettre un terme à la partie.

Elyas Nour