Au total, 225 licences d’importation, concernant essentiellement les véhicules, le ciment et le rond à béton, ont été délivrées par les instances compétentes aux importateurs en 2016. La plupart de ces licences a été attribuée aux importateurs de ciment, suivis par ceux du  rond à béton et enfin, ceux des véhicules.

Au moment où le gouvernement affiche son optimisme quant à une autosuffisance dans le domaine de la production du ciment, les chiffres rendus publics par le ministère du Commerce révèlent que les importateurs de ce produit ont accaparé le plus grand nombre de licences d’importation durant l’année 2016, soit 93 sur  un total de 225.

Eu égard à l’importance capitale de ce produit, les autorités comptent ouvrir plusieurs unités de production sur le territoire national pour réaliser une autosuffisance tout en ambitionnant d’exporter l’excédent de production à l’avenir.

Mais la question qui se pose est- celle de savoir si les autorités sont à même de remporter le bras de fer qui les opposera au lobby de l’import-import, en particulier celui du ciment. À ce sujet, les autorités ont dû augmenter le contingent de 2,75 millions de tonnes sur l’année 2016, alors qu’il avait été fixé initialement à 1,5 million de tonnes.

Le deuxième secteur qui a raflé le plus de licences est celui du rond à béton. Les importateurs ont pu bénéficier de 92 licences d’importation pour un contingent de 2,6 millions de tonnes alors qu’il avait été fixé initialement à 2 millions de tonnes.

Le bras de fer entre les importateurs et les autorités a particulièrement été perceptible dans le domaine de l’importation de véhicules.  Les concessionnaires ont pu obtenir  40 licences pour un contingent initial fixé à 152.000 unités pour l’année 2016. Les autorités se sont ensuite rétractées pour arrêter ce chiffre à 83.000 unités pour une valeur de moins d’un milliard de dollars. Après des négociations tendues,  le lobby des importateurs a pu obtenir un relèvement atteignant les 98.374 unités.

Pour rappel, le nombre des véhicules importés en 2015 avait atteint les 265.523 unités pour une valeur totale de 3,14 milliards de dollars contre 417.913 unités en 2014 d’une valeur de 5,7 milliards de dollars. Cependant, le contingent de véhicules importé en 2016 a connu un recul de 63% par rapport à celui de 2015.

 M M.