Admis hier dans une clinique de Grenoble, en France, Abdelaziz Bouteflika pourrait subir, à nouveau, une opération chirurgicale. L’information, donnée par le journal locale Le Dauphiné libéré, n’est pas confirmée de source officielle.

Selon les informations du Dauphiné Libéré, «Abdelaziz Bouteflika doit rester hospitalisé plusieurs jours en vue d’une éventuelle intervention chirurgicale».

Dans le communiqué qui a informé l’opinion publique de l’hospitalisation du chef de l’Etat, la Présidence de la République évoque «des contrôles médicaux périodiques». Le communiqué est en fait une copie fidèle de celui qui annonçait, en décembre 2015, une visite présidentielle dans le même établissement hospitalier français. La visite, la troisième dans cet hôpital spécialisé dans les maladies cardiovasculaires, est surtout justifiée par la présence de Jacques Monségu, le spécialiste en cardiologie qui a pour habitude de soigner Abdelaziz Bouteflika lorsqu’il exerçait à l’hôpital de Val de grâce, à Paris.

Abdelaziz Bouteflika, qui fêtera ses 80 ans en mars prochain, a repris, ces dernières semaines, ses activités publiques. Il reste cependant pratiquement aphone et ne s’adresse plus aux Algériens. Il a définitivement cessé de parler publiquement depuis son hospitalisation en avril 2013 pour un AVC. Il était resté à Paris quelques trois mois.

Essaïd Wakli