Après plus de 36 heures de travaux sans interruption, la voie rapide qui mène de Zerlada à Dar El Beïda a été rouverte à la circulation. Les travaux de réfection, qui ont été effectués au niveau de Ben-Aknoun où la chaussée s’était affaissée vendredi soir, se sont achevés vers 10 heures, apprend-t-on auprès de témoins.

Les pelleteuses et autres engins de travaux publics ont travaillé durant toute la nuit pour combler l’énorme cratère de 20 mètres de diamètres et 10 mètres de profondeur qui s’est creusé sur cet axe routier, le plus stratégique de la capitale. C’est en effet cette voie névralgique qu’emprunte la majorité des responsables de l’Etat qui résident sur la côte Ouest d’Alger.

Advertisement

Vendredi soir, un affaissement de la chaussée, due apparemment à la rupture de la canalisation d’eaux fluviales qui passe sous la rocade, a provoqué des accidents spectaculaires. Des voitures se sont engouffrées dans les entrailles de la terre faisant au moins une dizaine de blessés. La route a été alors carrément coupée à la circulation et les autorités ont redoublé d’efforts pour la rouvrir de nouveau à la circulation. Cette coupure a pénalisé, 48 heures durant, les habitants de la capitale qui ont trouvé des difficultés à se rendre au centre-ville notamment.

Le ministre des Travaux Publics, Boudjemaa Talaï, s’est rendu plusieurs fois sur le chantier pour superviser les travaux de réfection. Il a tenu à rassurer sur la fiabilité des travaux effectués. Des citoyens et des experts redoutent des conséquences de travaux effectués à la hâte !

Essaïd Wakli