C’est une innovation qui relance la recherche scientifique en Algérie. Une équipe de chercheurs du laboratoire de microscopie électronique et des sciences des matériaux de l’université d’Oran a réussi à élaborer un nouveau process d’extraction de silicium pour le développement de l’industrie photovoltaïque. 

Il s’agit d’un nouveau process d’extraction de silicium des gisements de sable et de diatomée. Ce process innovant est plus performant et moins cher que ceux utilisés auparavant, note le scientifique, citant notamment la technologie Siemens qui utilise la distillation métallurgique à une température avoisinant les 3.000°C. Cette innovation entre dans le cadre d’un partenariat scientifique algéro-japonais qui œuvre pour l’amélioration de l’extraction de la silice (dioxyde de silice), sachant que l’idée japonaise porte sur l’extraction du silice du sable du désert dans le cadre du « Projet SSB Sahara Solar Breeder ». Dans cette vidéo, Saad Hamzaoui, le laboratoire de microscopie électronique et des sciences des matériaux de l’université d’Oran, explique les bienfaits et l’importance de cette trouvaille scientifique algérienne :

 

https://www.youtube.com/watch?v=Bt5NlRrK75w

Notez cet article