Les premières sanctions dans le scandale des fuites des sujets du Baccalauréat 2016 sont tombées. En effet, le directeur général de l’Office national des examens et concours (ONEC) a été démis de ses fonctions, selon un décret présidentiel publié dans le dernier Journal officiel.

Mohamed Amine Mebrek, directeur général de l’ONEC, qui se charge de l’organisation des examens scolaires, n’est pas le seul à quitter es fonctions. Des directeurs et sous-directeurs au sein du ministère de l’Education sont également «appelés à d’autres fonctions». Il en est de même pour certains directeurs de l’éducation de certaines wilayas. Mais selon des informations en provenance du ministère de l’Education nationale, le limogeage de ces directeurs n’est pas lié directement à la gestion du Bac. Cela est motivé par d’autres considérations liées notamment à leur mauvaise gestion du secteur dans leur wilayates.

Il faut juste rappeler que le directeur de l’ONEC a même été entendu par la justice. Il a été relâché. Mais que reproche-ton donc à ce fonctionnaire ? On ne le saura probablement jamais.

Essaïd Wakli

Notez cet article