Il gagne son bras-de-fer contre Sellal/ Ali Haddad ira au terme de son mandat

0
1093

Le milliardaire Ali Haddad ne quitte pas le Forum des chefs d’entreprises. L’organisation patronale a tenu, ce samedi, une réunion « normale » de son Conseil exécutif et contrairement aux prédictions, Ali Haddad ira au terme de son mandat jusqu’en 2018.

Alors que beaucoup de médias et d’observateurs ont « misé » sur la démission du président du FCE, le comité de direction de cette organisation a fait le contraire. Avant même la réunion des membres du bureau, la page Facebook du FCE a donné un avant-goût de ce qu’allait être cette rencontre. « Les membres du Conseil exécutif ont salué le dynamisme du FCE qui n’a ménagé aucun effort pour porter la voix des entreprises et faire part de leurs préoccupations aux autorités de notre pays dont le seul et unique objectif demeure celui de bâtir une économie forte», lit-on dans une publication qui a l’air d’un appui sans faille à Ali Haddad.

Pendant que les patrons sont réunis, le directeur de cabinet de la présidence de la République et secrétaire général du RND, Ahmed Ouyahia, a déclaré son soutien au patron des patrons. Ali Haddad est un ami et restera un ami», a ainsi martelé l’ancien premier ministre lors d’une conférence de presse animée mardi à Alger. Mieux, le secrétaire général du RND a défendu le forum africain d’investissements. «On peut regarder cette manifestation de deux manière. Ou bien nous nous disons que notre pays a organisé une grande manifestation à laquelle ont pris part des milliers d’investisseurs, d’hommes d’affaires et d’entreprises, ou c’est le couac qui va rester l’éternel repère de ce Forum. Je ne voudrais pas dire qu’il n’y ait pas de couac en matière de management de cette manifestation, mais il y a eu aussi des centaines de mémorandums d’entente, et des contrats qui ont été discutés. Je crois personnellement que c’est ce qu’il y a lieu de retenir de cette manifestation», a-t-il indiqué.

Une chose est certaine, l’incident, qui est à l’origine du froid entre le gouvernement et le FCE semble être définitivement clos. On parle même d’une future rencontre publique qui aura lieu entre Ali Haddad et Abdelmalek Sellal et qui aura comme seul objectif de démentir les différends qu’il a pu y avoir entre les deux hommes.

Essaïd Wakli