Le Syndicat des distributeurs de lait pasteurisé dénonce «les agissements de certains opérateurs du secteur qui ternissent l’image d’autres opérateurs», en détournant une partie du lait subventionné utilisé comme matière première pour d’autres produits. Ces pratiques, conjuguées à la réduction des importations, seraient à l’origine de sa rareté sur le marché.   

Plusieurs membres du Syndicat des distributeurs de lait pasteurisé se sont rendu au siège du quotidien El-Watan pour dénoncer les pratiques frauduleuses de certains de leurs confrères.  Selon eux, ces distributeurs détournent une partie du lait fini pour le vendre à des transformateurs ce qui a pour conséquence un phénomène de pénurie de lait dans plusieurs régions du pays.

Le syndicat a tenu à rappeler les sanctions encourues dans le cas où ces agissements sont avérés. Les fraudeurs risquent, selon eux, un blocage temporaire de leur agrément et une amende pouvant atteindre un million de dinars.

Toujours selon le syndicat, les mesures prises dernièrement par le gouvernement, prévoyant notamment une réduction de la facture des importations de poudre de lait de l’ordre de 500 millions de dollars en 2015 à  330 millions de dollars à fin 2016, conjuguée à ce phénomène de détournement, impacte de façon directe la disponibilité du produit sur le marché.

Massi M.

Notez cet article