essence

A partir de janvier 2017, les Algériens paieront beaucoup plus cher le carburant au niveau des stations-service. 

En effet, la Loi de Finances 2017 prévoit une importante augmentation des tarifs actuels de la Taxe sur les produits pétroliers (TPP) de 1 à 3 DA/litre respectivement pour le gasoil et les trois types d’essence. La TPP de l’essence super et sans plomb sera de 9 DA/l au lieu de 6 DA actuellement (soit une hausse de 50%), et celle de l’essence normal passera à 8 DA/l au lieu de 5 DA actuellement (+60%) alors que la TPP sur le gasoil passera à 2 DA/l au lieu de 1 DA actuellement (+50%).

Les augmentations de ces taxes susciteront automatiquement une hausse des prix de vente en détail de l’essence normale qui sera de 32,47 DA/litre (+14,11% par rapport au prix actuel), celui du super à 35,49 DA/litre (+12,94%), celui de l’essence sans plomb à 35,08 DA/litre (+13,08%) et du gasoil à 20,23 DA/litre (+7,85%). Jamais les automobilistes algériens n’ont aussi taxés de toute leur vie. En l’espace deux ans, deux augmentations importantes des prix du carburant a été appliquée en Algérie.

Grâce au relèvement de la TPP, dont le produit est affecté au budget de l’Etat, le Trésor Public devra encaisser une plus-value de 42,49 mds DA, à savoir près de 420 millions d’euros. Avec cet argent l’Etat algérien espère respirer un peu face à la crise financière.

Notez cet article