Plusieurs correspondants des chaînes de télévision Dzaïr News et Dzaïr TV, appartenant à Ali Haddad, ont demandé audience à ce dernier pour réclamer des explications sur les licenciements abusifs dont ils sont l’objet.    

Les correspondants de Dzaïr TV et de Dzaïr News indiquent, dans un communiqué, avoir adressé une lettre au propriétaire du Groupe Le Temps d’Algérie, Ali Haddad, dans laquelle ils dénoncent une campagne de licenciements abusifs lancée par le directeur de Dzaïr News, Djamel Maâfa.

Ainsi, les correspondants de Constantine, Oran, Bejaia, Tizi-Ouzou et Ouargla exigent audience auprès d’Ali Haddad, pour l’informer et s’indigner auprès de lui de ces licenciements “injustifiés” et “sans préavis”.

Massi M.