Abdelaziz Bouteflika présidera, ce mercredi, le dernier Conseil des ministres de l’année. La réunion est surtout symbolique et sera consacrée, presque exclusivement, à la cérémonie de signature de la loi de Finances 2017.

La réunion du Conseil des ministres, dont la tenue devient de plus en plus aléatoire, va certainement être exploitée par le chef de l’Etat pour adresser des messages à l’opinion publique nationale. Abdelaziz Bouteflika tentera d’expliquer les mesures prises dans la loi de finances. Il s’agit notamment des décisions impopulaires à l’image de la hausse de la TVA de deux points et de l’augmentation des prix de certains produits et services.

Pour tenter de rassurer les citoyens, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, sera invité, ce mercredi soir, par la télévision publique pour expliquer la démarche de son gouvernement. Comme d’habitude, Abdelmalek Sellal va minimiser la crise et expliquer que les décisions prises par les autorités sont «bonnes».

Cela intervient à une période de grandes incertitudes. Des rumeurs sur la tenue d’une grève générale circulent parmi les commerçants. Les citoyens, de leur coté, craignent une hausse généralisée des prix des produits de large consommation, surtout que la tendance haussière est déjà entamée avant terme et chacun des intervenants se rejettent la responsabilité de cette flambée.

Essaïd Wakli

Notez cet article