Le géant japonais Toyota veut réaliser une usine de montage des véhicules en Algérie. C’est l’ambassadeur du Japon en Algérie Masaya Fujiwara, qui l’a confirmé officiellement mardi en expliquant que Toyota veut implanter dans notre pays sa filiale Hino Motors, spécialisée dans la construction des camions et des bus. 

Selon le même diplomate, les japonais Nissan et Suzuki ont d’ores et déjà proposé des projets d’usines de montage et n’attendent que le feu vert des autorités algériennes. « Le Japon est beaucoup intéressé par l’investissement en Algérie dans différents domaines d’activités. On y travaille, et il y a de bons signes d’ailleurs, car nous avons déjà des constructeurs automobiles comme Nissan et Suzuki qui ont des projets d’usines de montage de véhicules en Algérie et n’attendent que le feu vert des autorités algériennes pour les concrétiser », a souligné M. Fujiwara lors d’une conférence de presse conjointe avec le président du Club d’affaires algéro-japonais, Mustapha Mekideche.

Advertisement

Pour l’ambassadeur, l’Algérie est le troisième partenaire commercial du Japon en Afrique, alors que le Japon est le 15eme client de l’Algérie dans le monde. M. Fujiwara, dont le pays prévoit des investissements à hauteur de 30 milliards de dollars en Afrique sur les trois prochaines années, notamment dans les infrastructures et la formation, a souhaité que « ces engagements soient bien appliqués en Algérie », notant que l’environnement est « très favorable » pour lancer une coopération économique forte.