C’est une véritable innovation. Un projet futuriste vient d’être lancé dans la wilaya de Biskra, au sud-est du pays. Deux unités de production seront mises en place pour fabriquer du  charbon actif,  à base de noyaux de dattes et des aliments de bétail produits à partir de déchets oléicoles et produits dérivés du palmier dattier.

La société italo-iranienne « Sovimp » vient de signer un contrat avec l’entreprise algérienne  « Ametna » pour réaliser et équiper ces deux unités de production. Selon les termes de ces conventions la société italo-iranienne « Sovimp » devra se charger d’équiper les deux unités, dont la mise en service est prévue pour la fin du première trimestre 2017, a affirmé à l’APS Salaheddine Chadli soulignant l’impact socio-économique de cette industrie de transformation dans la région des Ziban.

L’annonce a été faite en marge de la cérémonie de la clôture du Salon international de la datte de Biskra (SIDAB). Organisée par la chambre du commerce et de l’industrie (CCI-Ziban), la Chambre algérienne du commerce et de l’industrie (CACI) et la Société algérienne des foires et de l’exportation (SAFEX), la manifestation qui  a réuni  des producteurs de datte de Biskra, d’Ouargla, d’El Oued et de Ghardaïa et industriels nationaux et étrangers a connu une grande affluence avec 1200 visiteurs.