Prise de décision/ Création de conseils communaux de jeunes dans plusieurs villes à travers le pays

0
431

Dans le cadre de son projet d’extension de création des conseils communaux de jeunes (CCJ), mis en œuvre avec l’appui de la commission européenne –Délégation d’Alger et l’assemblée populaire de wilaya de Bejaia, l’association étoile culturelle d’Akbou en collaboration avec l’association Tichy la verte ont organisées, le vendredi 16 et le samedi 17 décembre 2016, une formation de deux jours à l’hôtel MAJESTIC d’Akbou, dont le thème est « l’engagement et la notion du droit et devoir chez les jeunes »

Cette formation assurée par Mr MERAH Aissa, Enseignant Maître de conférences à la faculté des sciences Humaines et Sociales de l’université A. Mira de Bejaia a vu la participation d’une trentaine de jeunes représentant une dizaine de wilaya (Biskra- Annaba- Guelma- Batna- Skikda- Sétif- Boumerdes- Alger – Tizi Ouzou et Bejaia). Après celles de Skikda et d’Alger, cette rencontre a permis aux jeunes participants d’acquérir des notions sur l’arsenal juridique et politique sur leurs droits et devoirs afin de pouvoir s’impliquer pleinement et efficacement dans le développement de leurs communes.

Le concept de conseil communal de jeunes étant tout à fait nouveau sur la scène nationale, nous avons constaté un engouement prononcé chez les jeunes de vouloir agir dans un cadre organisé. Un intérêt particulier a été affiché par certains élus qui ont procédé eux –mêmes à l’installation de ces conseils à l’instar des APC d’Akfadou et D’Ait Smail dans la wilaya de Bejaia.

Certaines wilayas à l’image de Batna et Bejaia où le nombre de CCJ est important aspirent à aller vers une « APW jeunes », un espace qui permettra à coup sûr à la jeunesse de toute une région de jouer un rôle prépondérant dans l’essor de leur wilaya en accomplissant des actions citoyennes dans tous les domaines (culturel- social- scientifique- éducatif…). Il faut signaler que les autorités wilayas sont favorables à ce projet et s’engage à accompagner les associations  et les communes pour la concrétisation de ce projet.

Il est à souligner que le département de l’intérieur prépare une plateforme pour associer les citoyens dans la prise de décision et les faire participer de manière active dans le développement de leurs communes, tout en mettant en relief l’importance consacrée la démocratie participative. Il a aussi rappelé à ce propos que celle-ci «est un droit garanti par la Constitution et consacré par les Codes communaux et de wilaya». Il a souligné également l’importance de la mise en place de mécanismes pour soutenir cette participation sur le terrain.

Cette formation au-delà du contenu théorique de la formation, les échanges et les interconnexions, dans les temps informels, entre les jeunes venus de différents horizons et wilayas sont avérés très fructueux et très fort. Ils se sont aussi promis d’échanger leurs savoir et savoirs faire, d’agir ensemble pour Une meilleure confirmation de leur citoyenneté au service des jeunes et de leurs collectivités.