Pour justifier le recul du ministère de l’Education nationale, suite au « soulèvement » des lycéens contre le réaménagement des vacances d’hiver, le conseiller de Nouria Benghabrit, Chaib Draâ, a évoqué, sur Ennahar TV, un mouvement… manipulé de l’étranger.     

Interrogé sur les raisons qui ont poussé le ministère de l’Éducation nationale à faire machine arrière concernant le réaménagement du calendrier des vacances d’hiver, M. Chaib Draâ a évoqué le vieux refrain de « la main étrangère ».

Le responsable s’est interrogé sur les raisons qui ont poussé les élèves à sortir en ce moment alors que le calendrier scolaire était connu de tous et affiché sur le site Internet officiel du ministère depuis septembre. Selon lui, des parties étrangères sont derrière la sortie de ces élèves, une manœuvre qui vise, dit-il, à déstabiliser l’Algérie.

Ainsi, le  ministère de l’Éducation a décidé de revoir sa copie concernant les vacances d’hiver pour préserver la paix et la stabilité du pays. «La sécurité du pays passe avant tout. Le ministère a donc répondu favorablement à la revendication des élèves pour contrer les tentatives de déstabilisation alimentées de l’étranger », a-t-il affirmé.

Massi M.

Notez cet article