La 20ème édition du salon de l'auto d'Alger 2017, qui devait avoir lieu, comme de coutume, au mois de mars, a été reportée. Elle se tiendra finalement vers la fin de l'année prochaine. C'est ce qu'a indiqué, hier, le PDG de la Safex (société algérienne des foires et expositions), Tayeb Zitouni.

Cette entreprise, co-organisatrice de l'événement, était, à cet effet, en discussion depuis plusieurs semaines avec des représentants de l'Association des concessionnaires automobiles (AC2A), dont plusieurs membres avaient demandé le report vers la fin de l'année de cette édition. Même si aucune date précise n'a été avancée, M. Zitouni a indiqué que "le salon se tiendra probablement vers les mois de septembre ou d'octobre", et peut être même au-delà.

Advertisement

Les concessionnaires sont actuellement, avec l'instauration du système des licences d'importation, dans l'impossibilité de prendre part à un salon se tenant durant le premier semestre de l'année, leurs quotas n'étant attribués que vers avril ou mai. Par conséquent, les importations ne peuvent être effectuées que deux mois plus tard environ. D'ailleurs, lors du Salon d'Oran, qui a eu lieu au début du mois en cours, plusieurs marques ont brillé par leur absence.

M. Zitouni a indiqué, lors de son intervention, que le report de cette 20e édition est également lié à l'avancée des travaux des usines d'assemblage automobile. Certains projets devraient être livrés à la fin du premier semestre 2017. Leurs responsables souhaitent évidemment prendre part au salon avec leurs véhicules assemblés en Algérie.

L'incertitude plane donc sur le Salon de l'auto d'Alger, à l'image de la situation dans laquelle se trouvent les concessionnaires automobiles depuis l'instauration, l'année dernière, du système des quotas.

Elyas Nour