La grève à laquelle ont appelé les commerçants de la wilaya de Tizi-Ouzou ne va pas avoir lieu le 02 janvier prochain. Leur principale demande, à savoir le départ de l’antenne locale de la Casnos (Caisse nationale des assurés sociaux non salariés) a été exaucée. Il en est de même du directeur local de la concurrence et des prix, représentant du ministère du Commerce. Les deux responsables ont été mutés dans d’autres régions, assurent-on de plusieurs sources.

A travers cette décision, les autorités veulent à tout prix calmer les esprits et éviter à tout prix de donner des arguments à ceux qui veulent protester. Surtout que certaines organisations de commerçants justifient leur actions non pas par les augmentations qui pourraient toucher certains produits dès le début de l’année, mais par la volonté de certaines administrations d’appliquer des lois. C’est le cas du directeur local de la Casnos et de son homologue de la Direction du commerce.

 L’autre signe qui montre que le débrayage n’aura pas lieu sur l’ensemble du territoire national est le fait que l’appel à la grève n’émane d’aucune partie précise. En dehors d’une menace formulée par l’UGCAA (Union générale des commerçants et artisans algériens), aucune partie précise n’a fait appel à une protestation. Ce sont des rumeurs et certaines pages sur des réseaux sociaux qui ont colporté la rumeur.

Essaïd Wakli

Notez cet article