La ministre de la Solidarité Nationale, Mounia Meslem, est revenue sur la polémique, devenue mondiale depuis quelques jours, enclenchée par ses propos sur les femmes mariées qui doivent, selon elle, reverser leurs salaires au Trésor Public en cette période de crise financière étant donné que leurs époux peuvent les prendre en charge. 

« Je n’ai pas compris pourquoi mes propos ont choqué », a fait savoir la ministre sur le plateau de la chaîne de télévision Ennahar TV. Pis encore, la ministre qui  a défrayé la chronique avec sa proposition farfelue, a dénoncé une manipulation de ses propos. « Personne ne peut me donner des leçons en matière de lutte pour les droits des femmes. J’ai formulé cette proposition par devoir de solidarité avec mon pays qui souffre en ce moment d’une crise financière », a souligné la ministre qui refuse de se remettre en cause alors qu’elle a offensé de nombreuses algériennes à la suite de son étonnant dérapage.