On en sait un peu plus sur cette terrible histoire de viol filmé et diffusé sur Facebook. Après avoir identifié le principal acteur de cet acte barbare, un certain A.Hasni originaire de Frenda dans la wilaya de Tiaret, les services de sécurité ont procédé à son arrestation. Mais sa complice, une jeune femme qui avait filmé avec son téléphone l'abominable scène, est toujours en fuite. 

Selon les premiers éléments de l'enquête qui nous parviennent de Tiaret, le violeur est en réalité un militaire engagé. Il a commis le viol pour se venger de la victime, une jeune fille nommée Sara. Le motif du crime est un simple "différend sentimental".

Advertisement

En revanche, des sources locales, nous ont appris que deux autres jeunes ont été arrêtés par la police de Frenda. Ces jeunes ont assisté à ce viol bien que n'apparaissant pas dans la vidéo. Ils auraient contribué de façon indirecte à conduire la jeune victime dans un coin désert, au niveau d’Oued Ferdja. La jeune femme ayant filmé cette agression sexuelle est originaire de la commune d'Ain Kermes, une autre localité de la wilaya de Tiaret.

Sara, la jeune victime est issue d'une famille très pauvre et n'a entrepris aucune démarche pour déposer plainte. Fort heureusement, deux associations locales, dont l'une milite pour la défense des droits des femmes, ont saisi le procureur de la République près le tribunal de Frenda. Ce dernier a reçu les représentants de ces deux associations, confirme ce lundi, le quotidien arabophone El-Khabar.

Une procédure judiciaire a été enclenchée en attendant l'arrestation de la complice du violeur.

Pour rappel, les images  de ce viol ont suscité l'émoi des internautes algériens. La victime a été dénudée, humiliée et déshonorée. Ses vêtements arrachés, la jeune Sarah a été malmenée et tabassée sous les injonctions de la complice du violeur.