Arnaud Montebourg séduit les Franco-Maghrebins

0
329

Dans cette campagne de la Gauche, Arnaud Montebourg fait le pari de la diversité pour réconcilier les français et lui permettre de faire face à ses nombreux défis.

Il est vrai qu’Arnaud Montebourg a toujours revendiqué avec fierté ses racines algériennes et son attachement aux relatons avec le Maghreb et aux questions liées à l’intégration.

Dans le contexte actuel français certains diraient que c’est un suicide politique. Mais il faut reconnaître qu’Arnaud Montebourg a depuis longtemps compris que cette diversité est une chance pour le pays, que des millions de français lui ressemblent et qu’il est devenu urgent de réconcilier et de rassembler tous les français.

Alors que les questions liées à la diversité semblent occulter dans cette campagne présidentielle il a fait parti des rares à en faire un des axes majeurs de son programme souhaitant faire de la lutte contre les discriminations une cause nationale et en insistant sur l’égalité des chances notamment au niveau de l’insertion économique. Il a  compris que la fracture n’est pas ethnique mais social et économique. En ce sens, il s’est distingué de ses concurrents. Certains candidats ont même préfère attiser les peurs et les divisions considérant l’Islam comme le problème majeur de la France.

Arnaud Montebourg concrétise ses positions en actions : la présence dans son équipe de campagne de nombreux élus et acteurs économiques et sociaux issus de l’immigration maghrébine à aussi beaucoup séduit les franco-maghrébins.
Etant ministre Arnaud Montebourg avait tissé de solides liens avec les industriels algériens pour sauver de nombreux emplois comme ceux de Brandt. Faire du Maghreb le partenaire stratégique de la France et de l’Europe en encouragent la co-production, c’est la pari gagné d’Arnaud Montebourg. Le succès de son voyage en Algérie en témoigne. Seul candidat à s’y être rendu.

Pour Kamel, un des animateurs de sa campagne, beaucoup de franco-maghrébins se mobilisent en sa faveur car il a toujours été un promoteur de l’égalité considérant les franco-maghrébins comme un atout fondamental pour la France. Il veut en faire des acteurs et non plus des spectateurs.