L’intersyndicale continue de mettre la pression sur le gouvernement pour réhabiliter l’ancien système des retraites. Des rassemblements ont eu lieu, hier samedi, dans quatre wilayas du pays. 

Plusieurs syndicats autonomes, dont ceux de l’éducation, de la santé et de l’administration, ont tenu, hier, des rassemblements devant les sièges des wilayas de Blida, Batna, Oran et Ouargla pour réitérer leur revendication d’abroger la nouvelle loi sur la retraite. Selon les représentants de l’intersyndicale, ce sont plus de cinq milles personnes qui ont bravé des conditions météorologiques exécrables pour faire valoir leurs droits à la retraite anticipée et sans condition d’âge, une intégration complète dans le processus d’élaboration de la nouvelle loi sur le travail et à une vie digne.

Advertisement

Malgré maintes tentatives d’apaisement, notamment à travers des rencontres organisées par le ministère du Travail, l’intersyndicale reste hermétique aux tentatives amadouement initiées par le gouvernement. Les propos du représentant du CNAPEST, Messaoud Boudiba, qui a expliqué que ces rassemblements sont une réponse forte aux tentatives vicieuses du gouvernement d’étouffer le mouvement, reflètent le malaise persistant.   Signe de la rupture complète avec l’approche du ministre du Travail, les syndicats autonomes ont appelé le président de la République à intervenir pour annuler les nouvelles dispositions modifiant le régime de retraite.

Rappelons que l’intersyndicale a rencontré le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale le 16 janvier dernier. Les discussions entre les deux parties ont tourné autour de la seule question du dialogue social. La Loi sur la retraite et les actions de protestation de l’intersyndicale ont été éludées.

Massi M.